Slovaquie, tant de choses à découvrir!

Cela faisait un bon bout de temps que ça nous trottait dans la tête. C’est en Août 2018 que nous sommes passé avec Georges en Slovaquie, lors d’un roadtrip plus large qui nous a fait passer par l’Allemagne, puis la Pologne, la Slovaquie et enfin la République Tchèque. Hein? Georges? C’est qui ça? Georges c’est notre camping-car. Georges il est plus tout jeune. C’est un Chausson Welcome 85 qui date de 2006 et qui roule comme un charme. Georges il est cool. Il nous permet de voyager pour pas trop cher, car voyager vous le savez, ça coûte cher… Je vous présenterais Georges plus en détail plus tard. D’abord, revenons à l’essentiel, la Slovaquie.

Qu’est-ce qu’on a fait en Slovaquie?

Nous nous sommes concoctés un itinéraire d’environ 5 jours en Slovaquie :

  1. Nous sommes entrés en Slovaquie par la Pologne, au niveau des montagne Tatras.
  2. Puis nous avons fait un petit détour par l’Est, par le château de Spis, pour revenir ensuite sur le paradis slovaque et les gorges de Sucha Bella.
  3. Route vers les Tatras de nouveau, pour randonner autour du lac de Pleso.
  4. Cap à l’Ouest, vers les Mala Fatra, une petite chaîne de montagne, afin de randonner sur la crête de Chleb.
  5. Enfin nous finissons vers l’Ouest, pour rejoindre la République Tchèque, par une visite d’un village typique : Cicmany.

Programme chargé donc, qui donne ceci sur la carte :

N’hésitez pas à zoomer sur la carte afin de voir plus de détail notamment par rapport aux parcs naturels. Le programme a été relativement équilibré avec de la randonnée dans les Tatra et Fatras, de la visite de ville, des villages traditionnels et aussi de la Via Ferrata. En route pour plus de détails.

Arrivée à Kezmarok et visite du château de Spis

Nous traversons donc la frontière pour arriver en Slovaquie. L’accueil est assez étrange, nous croisons pas mal de réfugiés en train de vendre des champignons sur le bord de la route. Nous découvrons après quelques recherches que la Slovaquie doit assurer son quota de réfugiés au niveau de l’Europe. Ambiance.
Ayant pas mal marché les derniers jours on décide alors de se la joueur plus cool, et nous faisons cap vers Kezmarok, charmante ville de petite taille mais remplie de choses intéressantes à voir.
Nous nous garons aux abords de la ville et marchons un peu pour la visiter. C’est très coloré et ça vaut le détour au niveau architecture, il y a de jolies choses à voir. A retenir ici :
– l’église en bois : attention à bien regarder les heures de visite, car sinon, comme nous, vous ne pourrez pas y aller…
– l’église évangélique
– le centre ville : la grande rue est agréable, pleine de couleurs, et à taille humaine
– le château : rien de spécial ici, nous sommes simplement rentré dans la cours
– les ruelles : n’hésitez pas à flâner dans les ruelles, elles sont très jolies

Route vers le splendide château de Spis

Une fois la visite de la ville terminée, nous faisons route vers Spis afin de visiter le château. Nous l’avons vu sur des prospectus disponibles à l’office du tourisme de Kezmarok. Les routes sont plutôt bonnes en Slovaquie et nous devons prendre une vignette pour avoir le droit d’utiliser les autoroutes. Pas de panique, la vignette n’est pas chère et vous pouvez l’acheter en ligne, c’est plutôt bien fait. Comptez une dizaine d’euro pour celle-ci.
Une fois arrivés au château, nous découvrons qu’il est trop tard pour le visiter, nous le ferons donc le lendemain matin. Nous dormons sur place, en contrebas sur le parking visiteur. L’endroit est vraiment sympa, comme le château est en hauteur, la vue est belle sur les collines aux alentours. Le lendemain matin, nous prenons la matinée pour visiter le château, il est juste génial. Même s’il est en ruine, tout est bien entretenu est en restauration. Montez dans la tour afin d’avoir une vue en hauteur des environs, ça vaut le détour. Personnellement j’en garde un très bon souvenir. Nous quittons ensuite le château vers 12h afin de nous rendre au paradis slovaque, à moins d’une heure de route.

Le paradis slovaque

Nous n’avions pas prévu au départ de faire un stop ici. Mais au château de Spis nous avons rencontré un couple d’américain très sympa dans un camping-car comme nous, qui avaient passé la nuit au même endroit. Après nous avoir offert un verre de rhum, dès le matin, nous partageons nos programmes. Ils nous parlent alors de Sucha Bela, dans le paradis slovaque. Après avoir jeté un œil sur le Net, bingo, nous faisons route vers les gorges de Sucha Bela pour randonner.

Avant d’embarquer pour cette randonnée, prenez bien conscience que les chemins sont parfois difficiles, puisqu’il s’agit ici d’une via ferrata mais sans protections. On grimpe des échelles parfois sur des hauteur de 10m, sans sécurité, avec les chaussures mouillées… Bref, c’est largement faisable à condition de ne pas avoir le vertige et surtout d’être bien équipé.
Si vous avez des chaussures d’eau c’est encore mieux car une grande partie de la randonnée se déroule dans le lit de la rivière, donc vous perdrez beaucoup de temps à marcher sur les pierres ici et là pour ne pas vous mouiller les pieds. Le plus efficace ce sont donc les chaussures d’eau à alterner avec les chaussures de randonnée.

Faites attention, c’est assez technique

Une fois sur les lieux il faut s’acquitter d’un ticket d’entrée au tarif très modeste (quelques euro). Le parking est parfait et nous garons Georges facilement pour pouvoir aller randonner. Très facile de trouver la randonnée, il suffit de suivre le chemin. Mais attention, c’est chaud 🙂 Ici on s’embarque pour une via ferrata de plusieurs kilomètres pour finir ensuite en randonnée normale. Niveau condition physique il faut quand même être prêt et avoir aussi un bon équipement, car on marche dans l’eau pendant une bonne partie de la randonnée. Niveau vertige également, prenez conscience que la via ferrata réserve des endroits assez chauds où il va falloir grimper sur des échelles sans sécurité. Bref, n’y allez pas si vous n’êtes pas confortable avec cela.

Les Tatras, cette chaîne de montagne magnifique

Nous avions quitté les Tatras en Pologne, nous y revoici en Slovaquie. Cette chaîne de montagne est vraiment sympathique et lorsqu’on roule sur l’autoroute et qu’on peut l’apercevoir au loin elle est impressionnante. Cap vers le lac de Štrbské (Štrbské Pleso) où nous commençons notre randonnée. Nous dormons la nuit dans le camping Strba plus bas à quelques minutes du lac pour partir au petit matin et profiter de la journée. Nous partons avec Georges et nous garons prêt de la gare. Comptez 6€ la journée mais vous pouvez aussi vous garer dans le centre, les prix sont les mêmes.

Les Tatras, c’est un bol d’air pur

Sac à dos prêts, nous partons du parking pour nous diriger vers le lac. Un fois le tour du lac fait, nous continuons notre randonnée vers les hauteurs et profitons de vues magnifiques sur les Tatras. Vous appercevrez certainement le mont Rysy qui culmine à 2500m. A la moitié de la randonnée nous arrivons au lac Popradské au bord duquel se situe un petit hôtel. La restauration est très facile sur les lieux, donc pas de stress. Prenez le temps, et après une bonne bière faites le tour du lac pour reprendre le chemin du retour. Nous quittons alors les Tatras avec des images plein les yeux et un sentiment de plénitude. Merci les Tatras! Les Tatras, c’est un bol d’air pur…
Jettons un oeil à notre randonnée dans les Tatras, au départ du lac de Štrbské, d’une longueur de 15km.
[sgpx gpx= »/wp-content/uploads/gpx/6_sept._2018_09_17_01.gpx »]
Comme vous le voyez, rien d’insurmontable, le dénivelé est relativement normal. Néanmoins il faut partir bien équipé niveau chaussures car une bonne partie de la randonnée se fait sur des chemins caillouteux. Les températures baissent légèrement au fur et à mesure de la montée, mais rien de rude. Pensez au multicouche qui vous sauvera la vie si vous avez froid au lac, avant de reprendre la descente.
Nous aurions pu continuer plus haut, vers les sommets, car les sentiers sont bien balisés. Mais la fatigue due à l’enchaînement des marches journalières nous a fait rester raisonnable… Il faut parfois savoir se retenir 🙂
Quelques photos pour vous montrer à quoi ressemblent les lieux.

Route vers le village musée de Vlkolinec

Nous quittons les Tatras pour nous rendre à une autre chaîne de montagne, beaucoup plus petite : les Mala Fatra. Avant d’y arriver, nous faisons une escale au village de Vlkolinec. Ce village est un village-musée traditionnelle qui permet de découvrir la magie des maisons slovaque d’autrefois. Outre le charme instauré par l’isolement du village, ce sont les couleurs des maisons qui nous enchantent le plus. Le village est très petit mais on ressend une réelle magie quand on se promène dans les petites ruelles. Une petite ferme vous accueil et les propriétaire s’amusent à jouer avec les biquettes pour faire rire les touristes. On se sent bien à Vlkolinec, mais il faut quand même penser à partir afin de laisser ses braves habitants dans le calme de nouveau.

Cap à l’Ouest de la Slovaquie vers la crête de Chleb

Nous reprenons la route pour les Malà Fatra ou « Petite Fatra » en français, chaîne de montagne moins haute que les Tatras mais relativement élevée quand même. Ce massig montagneux fait partie des Carpates et culmine à son plus haut point à 1700m. Il y a donc de quoi faire! Nous dormons dans les alentours, dans un petit camping près de la commune de Belà, afin de pouvoir partir en randonnée le lendemain dans la matinée.
Au réveil, après un check-up rapide de Georges, nous prenons route pour les téléphériques qui nous emmènerons vers la crête de Chleb, afin de faire notre petite randonnée. L’accès est très facile, il suffit de se garer à Vràtna, prendre un ticket pour le téléphérique et attendre que celui-ci passe, il est programmé toute les heures. Ou alors vous pouvez partir d’en-bas pour les plus courageux mais je déconseille car l’ascension est assez longue et vous arriverez en haut déjà assez fatigués.
Une fois arrivé en haut vous pouvez vous restaurer facilement grâce au restaurant sur place. Sinon, partez en randonnée sur la crête et admirez les paysages de la vallée qui s’offrent à vous. Le spectacle est magnifique et l’on peut facilement voir des deux côtés. La randonnée est assez simple, et vous pouvez visiter les différents sommets. Comptez deux à trois heures de marche, mais vous pouvez bien entendu faire plus, le terrain de jeu est immense.

Immersion dans les terres et visite du village de Cicmany

Nous quittons les crêtes pour prendre la route vers notre prochaine destination, un camping dans la ville de Liestany, le camping Nitrianske Rudno. Pas fameux ce camping mais une sacrée immersion dans la vie locale. Le camping est au bord d’un lac et a du avoir ses heures de gloire. Mais elles sont bien derrière 🙂
Le but ici est d’être près de deux endroits : la château de Bojnice et le charmant village traditionnel de Cicmany. Il faut bien dormir quelque part, non?
Après une nuit ok nous commençons par la visite du château, qui nous prendre environ 1h. C’est intéressant, il est plutôt charmant, mais attention, c’est assez cher : le parking ainsi que l’entrée pour le château ne sont pas donnés. Comptez environ 15€ par personne. La visite nous dévoile les salles intérieures du château avec un guide. Attention, pas de guide français disponible. Nous mangeons sur place au château et prenons ensuite la route pour le village traditionnel.
Ce village est magnifique. Il est très différent du village de Vlkolinec, l’architecture étant vraiment… spécifique. Pas de droit d’entrée, le village est de taille moyenne et on peut se garer très facilement. Nous prenons le temps pour errer dans les ruelles et profitez des maisons typiques, c’est vraiment intéressant à voir.
Ce sera notre dernière visite en Slovaquie qui nous a émerveillée de tout ce qu’elle a à offrir. Nous n’avons pas tout vu, loin de là, mais ce que l’on a vu nous a déjà bien enchanté. Nous prenons alors la route vers la République Tchéque pour visiter Pragues. Merci à toi chère Slovaquie, et au revoir.

La Slovaquie, en résumé

Où manger…

– A Strba Pleso, dans les Tatras : allez faire un tour dans le restaurant Koliba Zerucha qui offre une cuisine traditionnelle pour découvrir ce que peut offrir la Slovaquie. C’est pas mal.

Où dormir…

– Si vous êtes en camping-car, n’hésitez pas à dormir sur le parking au pied du château de Spis. C’est juste génial.
– Les campings sont vraiment sommaires, mais par contre ils ne sont pas chers. Je n’en ai pas vraiment un à recommander, mais à 15€ la nuit, il n’y a pas vraiment de questions à se poser 😉

A ne pas manquer en Slovaquie :

– Les randonnées dans les Tatras, au milieu de ses sommets
– La charmante ville de Kežmarok
– Le paradis Slovaque, et les gorges de Sucha Bella
– Les petites Fatras, pour une petite randonnées sur la crête
– Les villages traditionnels de Vlkolinec et Cicmany

Write A Comment