Thakhek, sa boucle, une merveille du Laos

Levé 6h à Vientiane pour un trajet assez animé pour Thakhek. Même si le trajet en lui-même n’est pas long, ce sont surtout les arrêts successifs qui rallongent le trajet. Nous prenons un bus « normal » et non « VIP » pour la simple raison qu’on ne nous le propose pas. Nous partons à l’heure, mais à peine après quelques minutes nous faisons déjà un premier arrêt. On dirait que le chauffeur fait monter ses potes 🙂 Finalement le trajet va vraiment être marrant. Entre les canards dans la soute qui font cui-cui-cui tout le trajet et les madames qui viennent vous vendre toutes sortes de choses à manger en criant des trucs en laotien, y’a vraiment pas moyen de s’embêter.

Nous arrivons à Thakhek vers midi, de quoi nous laisser le temps pour préparer notre boucle et trouver les scooters ou motos pour nos 4 jours. Arrivé à la gare routière un Tuk-Tuk nous emmène à notre Hôtel, le Mind-J, loin d’être l’hôtel du siècle. Nous voulions aller au Thakhek Travel Lodge mais même en s’y prenant à l’avance plusieurs semaines avant nous n’avons pas trouver de place. Du coup, nous allons manger là-bas à midi afin de trouver les informations utiles pour la boucle.

Où louer sa moto pour la boucle de Thakhek?

Pour la location de scooters et moto, une adresse à retenir à Thakhek : Wang Wang Motor Rental. Chez Wang Wang ils ont le sens du service, tout est fait pour vous simplifier la vie et en plus à des tarifs intéressants. Tout d’abord Wang Wang possède un large choix de scooters et moto parfois neufs. Ensuite, il propose de garder vos bagages durant la boucle de Thakhek en les gardant dans un local à l’arrière du magasin. Cerise sur le gâteau, ils viennent vous chercher à l’hôtel le matin pour vous ramener au magasin avant de partir pour la boucle. Vous pouvez même dormir sur place! Si vous êtes à deux et n’avez pas peur de rouler, vous pouvez prendre une moto-cross, 125cc, qui sera vraiment tout confort pour la boucle, certains endroits étant assez bosselés.

Après avoir effectué la location de notre moto-cross, nous prenons le temps de nous balader un peu dans la ville. Nous apprécions le coucher de soleil sur la Thaïlande voisine du Laos, juste en face, de l’autre côté du Mékong et allons ensuite manger dans un restaurant au bord du Mékong. L’ambiance et sympa et les laotiens comme toujours super sympas.

 

Jour 1 : départ pour la boucle de Thakhek

Nous nous levons tôt pour avoir du temps de visiter durant la journée. Pour rappel, à cette période de l’année, le soleil se couche vers 17H30, les journée sont donc assez courtes. Nous avons donné Rendez-vous à Wang-Wang vers 8h30 à l’hôtel, il vient nous chercher pour nous ramener au magason récupérer la moto et déposer les sacs. Nous avons pris le temps de petit-déjeuner juste avant au Travel Lodge, mieux vaut partir le ventre plein. Une fois prêt, les sacs rangés chez Wang-Wang il est temps de partir pour ces 4 jours de boucle. D’abord nous faisons le plein (il y a des stations services un peu près partout) et nous faisons route vers notre première destinations, la grotte de xieng liap.

Xieng Liap cave : joyau sauvage tout près de Thakhek

Nous arrivons assez rapidement à la grotte car elle se situe pas loin de la ville de Thakhek. Pour y accéder vous pouvez laisser vos scooter/moto juste après le pont. Ensuite, il faut marcher 5mn pour arriver à l’entrée. Cette grotte est juste magnifique et surtout elle est sauvage. Rien à payer pour y entrer, et on se met en mode « aventurier » pour explorer l’intérieur. Il faut savoir qu’il y a deux entrées différentes : une très grande, en bas vers le ruisseau et une toute petite qu’il faut escalader pour entrer. C’est la deuxième que nous avons choisi. On s’est retrouvé dans la pénombre à ne pas voir où l’on mettait les pieds car une bonne partie est dans l’eau. Cependant il y a un passage secret sur la droite qui permet d’accéder à la grande salle de la grotte : et là c’est l’émerveillement.

La grotte est très colorée et possède une grande ouverture sur l’extérieur. Ce jour là il faisait très beau, et le soleil entrait dans la grotte pour donner de somptueuses couleurs à l’intérieur, en reflétant sur l’eau. Le top, c’est que l’on peut se baigner et l’eau est juste à température parfaite 🙂 Je pense que nous sommes resté plus d’une heure tellement on se sentait bien dans ce lieu inédit offert par la Laos. 

La grotte de Tham Sa Pha In et ses secrets

Nous avons ensuite pris la route vers la grotte multicolore de Tham Sa Pha In. Attention le chemin n’est pas évident et vous risquez de passer plusieurs fois devant sans le voir. Cette grotte est assez petite, mais lorsqu’on descend pour aller voir en bas, on a une vraie surprise. On découvre que la grotte continue vers une autre salle bien plus grande, remplie d’eau et avec un accès sur l’extérieur. Le soleil entre dedans, on dirait une magnifique piscine intérieur. J’y suis allé en escaladant un peu mais je n’ai pas chaussé mes chaussures d’eau pour aller plus loin. J’aurais du me mettre en short de bain, mais après il fallait sécher, et il nous restait de la route. Alors j’ai pris quelque photos et j’ai plié les voiles. Entrée 5000 kip un homme vous attend devant pour récupérer la monnaie.

Tha Fa Lang, havre de paix à deux pas de Thakhek

Pas très loin de la grotte existe un endroit où les laotiens aiment se retrouver pour pic-niquer et boire des bières au bord de l’eau. Ce cours d’eau c’est le Tha Fa Lang. La route pour y arriver est assez mouvementée car très sableuse donc si vous aimez un peu le rallye vous allez vous régaler. On y accède via la route principale, non loin de la grotte. Au bout d’un moment on arrive au fameux endroit qui est en fait un endroit magique. Des cabanons sont posés au bord de l’eau d’un vert turquoise. Les barbecue sont chauds et les laotiens sont là, bières à la main en train de se marrer. Ils nous regardent avec un grand sourire et nous invitent même à venir boire avec eux. Et tout ça à quelques kilomètres seulement de la ville de Thakhek.. Mais la route est longue alors nous déclinons l’invitation car le temps est compté.

Tham Nang AEN, dernière grotte de la journée

Enfin, dernière grotte de la journée, Tham Nang AEN, est apparemment pas mal du tout. L’entrée est de 15000 kip par personne. On entre dans une autre catégorie de grotte, c’est bien plus grand. Celle-ci est assez grande et bien aménagée. Lorsqu’on est à l’intérieur le jeu des couleurs mis en place met bien en valeur l’intérieur de la grotte. Pensez à réserver une bonne heure pour visiter, car il y a de quoi faire. A l’extérieur il y a de quoi faire pour manger également, on peut s’asseoir tranquillement afin de se reposer de la route et souffler un peu.

Repos mérité à la Sabaidee Guesthouse

Une fois la grotte terminée il est temps de se mettre en route vers la Sabaidee Guesthouse dans la ville se Thalang. Attention la route est longue et il ne faut pas se faire surprendre par le coucher de soleil car il devient ensuite difficile de conduire. Nous faisons un crochet par les cascades de Tag Song Souk. Ça va nous mettre bien en retard mais ça vaut le petit coup d’œil. C’est 5000 kip pour garer la moto. Il faut marcher un peu pour y aller mais c’est agréable de s’asseoir au bord de l’eau.

Cette halte nous met en retard et le soleil se couche nous obligeant à rouler dans à nuit. Et bien c’est pas très drôle! Entre les phares de la moto qui n’éclairent pas, les motos en face sans feux et les troupeaux de vaches qui squattent la route dedans la nuit c’est vraiment chaud. On s’en sort finalement bien et découvrons la guesthouse. On est pas dedans déçu. Ambiance géniale terrain de pétanque et le barbecue mes amis… une tuerie. Barbecue buffet avec tout ce dont vois avez besoin : du porc, du poulet, du poisson, du bœuf, des frites, du riz et de la salade. J’en ai oublié mais le buffet est à volonté avec en prime des crêpes en dessert. Qui mieux que tout cela pour accompagner le repas que la bière Lao, best seller du Laos! On est creuvé mais heureux de cette journée fantastique.

Note : attention sur la route les camions font la loi et doublent en face même si vous sur la voie. Ça donne deux camions qui arrivent en face avec peu d’espace pour s’en sortir. Grande prudence donc, nous on s’est fait peur..

 

Jour 2 : De Tha Lang à Kong Lor en passant par les Cool Springs

Fatigué de la veille nous nous levons un peu plus tard ce matin, sans pour autant abuser. La route ça crève et cette nuit nous a fait du bien. C’est sûr, aujourd’hui on ne se fera pas avoir par la nuit. Nous profitons de la matinée ensoleillée pour faire un tour au bord du lac que nous n’avons pas vu hier car il faisait nuit. Le petit-déjeuner est succulent à la Sabaidee Guesthouse, croissants, fruits, jus, tout est là. Il nous faut donc la petite marche digestive.

Le bord du lac nous permet de rencontrer quelques habitants des lieux, mais aussi des animaux d’élevage venant s’abreuver. Il y a du trafic dès le matin. Ce qui nous interpelle également ce sont les arbres morts qui trônent dans l’eau. Le lac est artificiel et a été créé par un barrage. Il y a donc beaucoup d’arbres morts se qui offre un spectacle assez bizarre mais quand même beau à regarder. La marche fini nous remontons sur la moto, direction Lak Sao.

Lak Sao et ses temples

Lak Sao est à un peu plus d’une heure de là, nous prenons alors notre temps pour s’arrêter en cours de route, notamment pour prendre quelques photos de ces arbres morts qui offrent des paysages divers. Parfois ils forment des reflets dans l’eau immobile et protégée du vent, telle un miroir, c’est reposant. Ils sont là, par milliers, plantés sagement dans l’eau. Arrivé à Lak Sao allez voir le temple qui se trouve au début de la ville. Il est assez grand et surtout très coloré. Une petite pause de 30mn vaut la peine aussi pour se reposer de la route. N’hésitez pas, le Laos dispose de magnifiques temples très colorés.

Petit stop à la Dragon Cave

Nous quittons Lak Sao pour rejoindre les Cool Springs, belle oasis qui va nous rafraîchir de la chaleur, on a hâte. Mais avant, pause déjeuner et visite de la grotte du dragon dont nous avons entendu du bien. Pratique, un restaurant se trouve juste à côté. Bien joué. L’entrée de la grotte est plus que raisonnable : 10000 kip par personne. Après quelques mètres en est tout de suite mis en situation : la descente est un peu serrée il faut un peu se plier en deux pour rentrer dans la grotte. Une fois dedans, on y est pas encore, il faut un peu marcher sous un plafond très bas pour découvrir enfin la salle principale de la grotte. Wow, c’est chouette. Nous découvrons une immense salle au plafond très haut rempli de stalactites et stalagmites. Beau spectacle. Les jeux de lumière viennent agrémenter tout cela pour donner à la grotte une ambiance amicale.

Les Cool Springs, oasis de fraîcheur au milieu de la boucle de Thakhek

Nous voilà repartis pour notre dernier stop de la journée, les fameuses Cool Springs dont on ne dit que du bien. La route n’est pas très longue, une petite demi-heure pour y arriver à partir de la Dragon Cave. C’est plutôt bien indiqué donc n’ayez pas peur de les louper. Il faut d’abord quitter la route principale pour prendre un chemin de sentier, un peu en mode rallye, pour pouvoir rejoindre l’oasis. C’est plutôt fun, surtout avec la moto-cross.

On arrive sur place et payons les 10000 kip par personne. C’est grand mais la fête est peu gâché par un car de Russes venu squatter les lieux. C’est Dimanche et c’est blindé de monde. Mais surtout les russes mettent la musique à fond et se baladent avec des couteaux… Oui vous avez bien lu.. Vraiment des gens bizarres. Bon ça ne nous empêchent pas d’aller profiter du lagon transparent. Même si les Russes se jettent à l’eau en gueulant comme des animaux. La planète est pour tout le monde il faut bien partager…
 
Nous restons deux heures sur place l’endroit est superbe pour se détendre et lutter contre la chaleur. Difficile d’imaginer tout cela tout près de la ville de Thakhek. Mais il est temps de reprendre la route car il reste environ 1h30 de route pour arriver à Konglor. Il ne faut pas traîner si on ne veut pas rentrer dans la nuit et se faire avoir comme la journée précédente. Retenez que c’est un très beau lieu pour se baigner, l’oasis est grande il y a de la place pour tout le monde. Souhaitez juste que les russes ne soient pas là 😉

Route pour Konglor et nuit au milieu de la forêt

Nous avons encore le temps de faire la route en plein jour, mais il ne faut pas traîner. Lorsque nous rejoignons le dernier tronçon de route de 50km qui nous mène à Konglor, nous sommes totalement sous le charme du paysage. Punaise quelle route magnifique. En plus le soleil se couche et fait apparaître des couleurs magnifiques. C’est génial. La route est belle, droite, en très bon état. On traverses les villages entourés des montagnes qui nous montrent le chemin vers Konglor. On tombe sous le charme. C’est festival. Tout le monde traverse : poules, cochons, vaches, buffles, veaux en paniques, poussins en paniques, biquettes. Les enfants avec leurs grands sourire nous saluent, on tape dans leur main quand ils sont sur un tracteur. C’est génial.  Merci le Laos de nous offrir tout cela. Ce pays nous montre qu’il y avec encore un peu d’humanité sur terre.

Creuvés mais avec des images plein la tête nous arrivons à notre hôtel, le Springs River Resort. Ici pas de douche dans la chambre et pas de chambre standard, mais de petites cahutes en pleine nature. Tout est propre et l’atmosphère est très nature. Le restaurant se trouve au bord de la rivière et la cuisine est juste à tomber par terre. Il est temps d’aller se coucher on est bien fatigué. Programme pour le lendemain : levé de soleil au village, balade en barque et visite des grottes de Konglor.
 

Jour 3 : Kong Lor Cave, point d’orgue de la boucle de Thakhek

Ce jour est un des plus beaux de notre voyage..
 
La journée commence par une balade dans le village pour voir le lever du soleil. Il est 6h mais c’est tellement beau ça vaut la peine de se faire mal 🙂 Le soleil se lève entre les montagnes en éclairant les paysans qui sont déjà en train de travailler. C’est apaisant et tellement beau. De retour à l’hôtel, nous continuons avec la location d’une barque pour aller voir le lagon bleu qui se situe à environ 700m de l’hôtel. Ni une ni deux nous prenons notre barque avec un premier arrêt pour se baigner dans la rivière dans une eau transparente. Il est interdit de se baigner plus loin car les habitants du village viennent y prendre leur eau. Nous reprenons notre barque pour aller voir ce fameux lagon bleu. Après environ 30mn nous y arrivons. C’est paradisiaque. Là au milieu de l’eau un puits de lumière vient éclairer le lagon pour lui donner une couleur bleue des plus magnifique. Interdit de se baigner mais ça donne sacrément envie. On respecte les lieux et faisons demi tour après quelques photos de la berge. Le temps de faire le sac nous prenons la route de nouveau pour les grottes de Konglor qui se trouvent à seulement 10km de là.

Préparation pour la grotte

Nous arrivons sur place et payons les 5000 kip pour garer la moto. Nous mangeons juste à côté en vitesse puis prenons nos billets. 20000 kip par personne pour visiter la grotte. C’est vraiment pas cher, surtout pour le spectacle qui nous attend. Nous passons le portique et marchons 5mn pour rejoindre le point d’embarquement. C’est sur une petite barque 3 places que nous allons faire la visite. L’organisation est la suivante :
  • On laisse notre sac sur place pour éviter de mouillé les affaires
  • Puis on met nos chaussures d’eau car il y a pas mal d’endroits ou il faut mettre les pieds dans l’eau 
  • Enfin on nous donne une lampe frontale super puissante pour voir dans la grotte
  • Je n’oublie pas de prendre mon fidèle ami, mon Sony Alpha 7 ii pour prendre des photos. Ce sera très sombre mais je compte bien sur l’ouverture 2.8 de mon 35mm pour me sauver la mise

Un lieu qui impose le respect

Équipés nous partons pour notre barque. Et là le spectacle commence. A peine arrivé à l’entrée de la grotte on sent que ça n’a rien à voir avec ce que l’on a vu jusque maintenant. L’ouverture est juste gigantesque la rivière qui entre à l’intérieur est très large et les barques nous attendent. Ça va être monstrueux.. Oui, je crois que « énorme » est le mot qui convient le mieux. A peine parti que l’on hallucine devant l’immensité de la grotte. Les plafonds se trouvent à plusieurs dizaine de mètres au dessus de nos tête, c’est à peine croyable. La grotte est juste gigantesque, véritable bijou du Laos. La rivière qui la traverse fait plusieurs dizaines de mètres de large, et elle traverse la grotte sur 2km!! Oui, 2km. A l’intérieur on se sent minuscule, captivé par l’ambiance du lieu. La barque s’arrête, notre guide nous fait descendre pour marcher un peu le long de la rivière. Là, une multitude de stalactites et stalagmites se dressent devant nous, éclairées par de jolis jeux de lumière.
 
Après une bonne dizaine de minute de marche, nous reprenons la barque de l’autre côté pour continuer ce voyage insolite. La traversée de la grotte dure au moins 45 minutes tellement c’est grand. Nous arrivons alors à la sortie, nous reprenons contacte avec le jour. Un petit village commercial nous attends avec des commerçants qui vendent des produit locaux. Nous restons là quelques temps et reprenons le voyage en sens inverse. Lorsque nous revenons à notre point de départ, c’est complètement subjugués que nous récupérons nos affaires et retournons à notre moto. Quel voyage mes amis, on ne fait pas cela souvent dans sa vie. C’est clair, c’est gravé dans notre mémoire pour longtemps.. Le Laos nous impressionne vraiment.
 

Il est temps de partir

Avec des étoiles pleins les yeux, nous reprenons la moto pour notre prochain hôtel. Il est encore tôt, 15h, nous avons le temps de profiter de la journée. Nous choisissons alors d’apprécier le chemin retour, que nous avons tant aimé à l’aller et prenons le temps de prendre des photos, jouer avec les enfants, se marrer devant les animaux qui traversent la route en permanence. Nous nous arrêtons même au bord d’un terrain de foot de fortune pour regarder les enfants jouer. Ils se demandent d’ailleurs ce qu’on fait là 🙂 Ce retour est très agréable, marqué par la tranquillité. C’est toute l’image du Laos. Prendre le temps en vacances, c’est quand même bien!

Jour 4 : la route du retour, dernière partie de la boucle de Thakhek

Nous avons entendu beaucoup de choses concernant la route retour vers Thakhek, longue de 140km. On se dit que la journée va être longue, très longue. Finalement pas tant que ça. La route est certes pas très facile durant les 40 premiers kilomètres, avec beaucoup de bosses et trous, mais on va dire que 80% de la route est bonne et 20% est compliquée avec de gros trous et de la terre. Il faut y aller doucement et ne pas s’enflammer. Surtout, on fait tout de suite un stop après quelques kilomètres de l’hôtel au Limestone Forest Viewpoint, un magnifique point de vue qui offre une vision à 180° sur les montagnes. C’est splendide et vaut un arrêt de quelques minutes. On est bien là au calme.
 
Nous reprenons la route et vers 12h nous stoppons à mi chemin pour manger. On a bien mal aux fesses mais la route est nickel depuis que nous avons rejoins la route principale. Nous avons repéré sur la carte un lagon, le lagon de Nam Pakan (Kong Keng lake), sur la rivière Ban Tham. Nous y ferons un stop de 2h car le temps et beau et que la route a été longue. La route pour accéder au lagon est très bonne, pas de craintes à avoir de ce côté, c’est du goudron! Ce lagon est top. C’est presque une piscine aux pieds des montagnes. L’eau est bleue turquoise et la température parfaite. Nous payons 5000 kips par personne et garons la moto juste devant. Ce stop est pour moi indispensable tellement la route peut-être longue.
 

Au revoir, boucle de Thakhek

Nous repartons pour les derniers kilomètres vers Thakhek c’est la fin de ce fabuleux voyage de 4 jours dans la boucle, une des plus belles choses de notre vie, ici, au Laos.
 

La boucle de Thakek à l’envers : c’est non! Surtout n’écoutez pas ceux qui racontent cela. Ça gâche tout le spectacle et la magie. Dans le sens normal, on dirait que tout est organisé pour découvrir des choses de plus en plus impressionnantes au fur et à mesure du voyage pour terminer aux impressionnantes grottes de Konglor. Le voyage est somptueux c’est ce qui nous a laissé le plus en joie. Certe la route est longue à la fin, mais avec des images pleins les yeux elle passe sans ennui. Croyez-moi, ne gâchez pas tout cela en la faisant dans l’autre sens…

Write A Comment