Les Cinque Terre, des villages colorés plein de vie

L’aventure commence donc par les Cinque Terre, 5 villages accrochés à des collines qui bordent la mer. Ces 5 villages sont reliés entre eux par un chemin de fer qui permet aux touristes de facilement passer d’un village à l’autre. En effet, pas de route en bord de mer pour passer d’un village à l’autre. Si vous restez plusieurs jours il existe des « pass » permettant d’utiliser le train sur plusieurs jours sans trop de frais. Nous concernant, nous sommes restés 2 jours pour visiter les 5 villages, c’est faisable si vous ne voulez pas les voir dans tous les détails. Nous avons même eu le temps de buller au bord de la plage en fin d’après-midi.

Nous posons Georges, notre camping-car, au village de Levanto, ou nous nous arrêtons au camping « San Michele ». Très bon accueil et des places de camping-car bien de niveau, ce qui est très agréable, surtout la nuit. Ça évite de rouler sur le côté.. De Levanto il est très facile de rejoindre la première station de train. Attention, il faut quand même compter une bonne petite demie-heure de marche si vous y allez à pied. Je dirais qu’il y a un bon 3km de marche.

Une fois à la gare de Levanto il est très facile de prendre ses billets de train et de rejoindre le premier village des 5 terres : Monterosso.

Comment visiter les Cinque Terre?

Et bien il existe bien des façons différentes de visiter ces 5 villages. Par la mer, à pied, en train. Tout dépend de votre approche :

  • par la mer on a une vue des villages de face ce qui est impossible autrement. Un avantage certain 🙂
  • à pied on peut passer par les chemins de randonnée et apprécier les vignobles et la vue des villages par le haut.
  • par le train on va beaucoup plus vite et il est très facile de rejoindre chaque village en des temps records.

La carte ci-dessous provient du site http://www.cinqueterre.eu.com qui donne toutes les infos pour se balader entre les villages.

Carte des Cinque Terre

Bien sûr le mieux et encore de faire un mixte de toutes ces différentes façon afin de mélanger les approches. Prenez un pass train pour être sûr de pouvoir revenir très facilement à n’importe quel moment à votre point de départ et chaussez de bonnes chaussure de marche ou randonnée afin de préserver vos pieds si l’envie de visiter les sentiers vous prend.

C’est parti pour notre tour d’horizon des villages des Cinque Terre.

Monterosso al mare

Quelque minute après notre départ de Levanto nous arrivons à Monterosso. Le trajet et vraiment très rapide. Sorti de la gare c’est tout de suite les vacances! On arrive directement sur le bord de mer avec ses plages en cailloux. Le choix est alors difficile : visiter ou rester sur la plage à buller? Nous avons choisi de partir visiter le village et nous sommes tout de suite tombé sous le charme. Des ruelles escarpées, des escaliers partout, des murs colorés, on se sent bien. Le top, c’est de monter en haut de la butte afin d’avoir une vue panoramique sur le village et la mer.

Une fois des images plein les yeux nous sommes redescendu dans le village afin de profiter un peu des magasins et pour trouver un endroit ou manger. Inutile de vous dire que les glaces sont juste à tomber par terre. On fait vite le tour du village, car il est assez petit, donc nous avons pris notre temps histoire de profiter de tout ça. La star locale, c’est le citron, vous en trouverez à toutes les sauces. Monterosso c’est top et nous avons bien pris le temps pour en profiter.

Nous finissons la journée au bord de la mer, dans un bar à profiter du soleil et de la vue. Puis retour en train au point de départ pour dormir au camping. La visite des 5 terres continue le lendemain.

Riomaggiore

Le lendemain nous filons directement au dernier arrêt, le dernier village des Cinque Terre, Riomaggiore, afin de faire le trajet retour à pied entre les villages durant la journée. C’est ambitieux, car il y a quand même pas mal à marcher entre les villages. Surtout, nous nous rendrons compte que certaines jonctions sont fermées, il est donc impossible de rejoindre les villages entre eux à pied, il faut prendre le train. Heureusement, seulement quelques jonctions sont fermées.

Si vous prenez vos billets de train sur plusieurs jours vous aurez aussi accès à certaines jonctions entre les villages gratuitement. Sinon il faudra payer environ 10€ pour pouvoir y avoir accès. Le pass sur plusieurs jours est donc très intéressant. Ce pass se nomme les « Cinque Terres Card » et vous trouverez les informations ici : http://www.cinqueterre.eu.com/fr/cinque-terre-card.

Arrivé à Riomaggiore nous découvrons un village bien différent de Monterosso. Très escarpé, baladez-vous dans la rue principale très en pente mais remplie de petits restaurants et commerces intéressants. Tout dépend de l’heure à laquelle vous arrivez. Si vous arrivez un peu avant midi, descendez d’abord au bord de la plage, visitez les ruelles, puis remontez dans la rue principale pour trouver un bon restaurant et manger en terrasse, dans la ruelle, et profiter du passage et de la vie locale.

Manarola

Le chemin qui longe la mer pour joindre les villages de Riomaggiore et Manarola est fermé pour cause de travaux. Nous reprenons alors le train pour nous diriger vers Manarola. Le trajet est très rapide, quelques minutes suffisent pour rejoindre le village. Nous découvrons alors un village encore plus accroché à la montagne, c’est assez bluffant ce que l’homme à pu faire. Le village est construit le long de la route principale, la via Discovolo et grimpe sur une crête rocheuse, comme vous pouvez le voir sur les photos, qui domine la mer Méditerranée. Baladez-vous dans les ruelles très étroites et colorées, parallèles et reliées par des escaliers. 

Ce village est différents des précédents, très denses et compacte il est très sympa de se balader dans les ruelles pour descendre jusqu’à la mer. Après avoir marché une petite heure, nous reprenons le train pour rejoindre le prochain village de Corniglia.

Corniglia

Corniglia se distingue des autres villages des Cinque Terre, car il est le seul qui ne descende pas directement sur la mer : la partie principale du village est située au sommet surplombant la mer, entouré sur les côtés par des vignobles en terrasse. Comme précisé sur Wikipédia, pour atteindre le village, il est nécessaire de gravir la Lardarina, un escalier composé de 33 volées de marches totalisant 382 marches, ou d’emprunter la route qui le relie à la gare ferroviaire.

Corniglia est le village central des Cinque Terre. Ainsi, de ses hauteurs il est possible d’apercevoir les autres villages. Ses ruelles étroites sont agréables a parcourir, on imagine la vie des habitants qui doit être très spéciale. Les couleurs du village sont éclatantes et le soleil bien présent ce jour-là les mets bien en valeur.

Vernazza

Dernière halte de notre voyage parmi les Cinque Terre, nous rejoignons Vernazza par un chemin de randonnée que nous prenons à Corniglia, gratuitement grâce à notre pass du billet de train. Le chemin se trouve assez facilement en sortie de village et un monsieur nous attends pour nous faire payer l’entrée. Nous présentons nos billets, et c’est parti.

Le soleil tape fort et la liaison entre les deux villages fait 3 kilomètres environ. Rien de méchant mais avec le soleil à son maximum on souffre un peu. Surtout que dans ce sens, ça ne fait que monter 🙂 En fin de parcours on arrive par un petit chemin au niveau d’un escalier qui nous mène au village. On ne sait pas trop où on est mais c’est pas grave, le village est petit, on sait qu’on va s’en sortir.

Arrivé dans le village on observe encore des différences avec les villages précédents. On se retrouve après quelques minutes sur une petite place avec des cafés et de très vieux bâtiments. C’est très sympa et aussi, ça mène à un petit port où des gens s’installent au bord de la mer. Beaucoup de touristes mai l’ambiance est sympa, ça bouge. On passe un peu de temps à apprécier les vielles façades des bâtiments et on se demande comment tout cela tient debout.

Creuvé de cette journée de marche nous ne traînons pas dans le village. On en a franchement vu pas mal déjà et il est temps d’aller reposer nos petits pieds, surtout qu’il va nous rester pas mal de marche pour retourner à notre camping. On a pas fini 🙂 Nous reprenons le train pour revenir à la case départ et rentrer avant la nuit.

Alors les Cinque Terre, faut-il les visiter?

Et bien ça dit que ça vaut carrément le coup. J’avais découvert ces villages dans un Géo et les images donnaient sérieusement envie d’aller y faire un tour. Bien sûr la visite n’est pas de tout repos et au bout d’un moment les ruelles deviennent répétitives mais cette impression vient à mon avis de la fatigue.

Ce qu’il faut retenir c’est l’ambiance générale joviale, les couleurs, le fourmillement des touristes qui s’entassent dans si peu d’espace. Il y a de la vie c’est certains. On ne s’ennuie pas et quand la fatigue se fait trop sentir il y a toujours un marchand de glace ou un bar pas loin histoire de faire une bonne grosse pause. Tout est très bien organisé par l’office du tourisme pour visiter les villages via le train. Si vous avez suffisamment de temps et d’énergie vous pouvez également faire les visites en randonnant, mais il faut dans ce cas bien planifier la journée car il y a beaucoup de marche.

Les Cinque Terre peuvent donc être visitées de toutes les façons et donc sous des angles différents. On oubliera pas le citron, star locale déclinée sous toutes ses formes que l’on peut apprécier à différents moments de la journée. Tous les ingrédients sont là : la bonne nourriture, la mer, la montagne, et les sourires des gens. Si vous avez l’occasion un jour d’y aller, alors n’hésitez pas, c’est magique.

A bientôt,

Sté.

Write A Comment